Il se peut en effet que deux villes se trouvant sur la même latitude (ligne imaginaire parallèle à l’équateur) n’aient pas le même climat. Prenons l’exemple de Paris et Montréal qui se trouvent sur ce même parallèle. On pourrait croire que ces deux villes ont le même climat ce qui est absolument faux. En hiver la température atteint souvent les -10 degrés à Montréal, ce qui n’est évidemment pas le cas à Paris. Cette différence est due aux autres facteurs qui entrent en jeux comme les océans, les montagnes, les déserts. Paris profite du Gulf Stream, un courant océanique qui transporte de l’air humide et relativement chaud. Quant à Montréal, c’est un courant polaire descendant du Groenland qui arrive en hiver.

Conclusion : ce n’est pas parce que deux villes se situent sur la même latitude qu’elles auront le même climat, d’autres facteurs entrent en jeux.