On le fait entrer par le goulot, le mais il y a une astuce. On construit le bateau de telle sorte que les mâts puissent se rabattre contre la coque et les voiles, s’enrouler autour. Plié de cette façon, le navire est beaucoup moins volumineux et il peut passer par l’embouchure, Une fois que le bateau, plié, est entré dans la bouteille, on tire sur des ficelles pour redresser les mâts et bomber les voiles. Le tour est joué ! Pour les bateaux de plus grande taille, les navibotellistes (nom des personnes qui pratiquent ce loisir) utilisent une autre technique. Ils fabriquent le navire en pièces détachées. Puis ils l’assemblent à l’intérieur de la bouteille, à l’aide d’outils spéciaux. Ça prend beaucoup de temps, puisque tous les éléments sont faits main. C’est une activité de passionnés.

Elle a vu le jour au XIXe siècle, époque où les marins s’exerçaient pendant leur temps libre. Ils employaient les matériaux trouvés à bord et offraient leurs œuvres à leur famille, une fois de retour, ou s’en s’en servaient pour faire du troc.

N’hésitez pas à posez vos questions dans les commentaires et j’essaierai d’y répondre dans un article !

Questions #1